Particulier Entreprise Assurance de personnes
Retourner à la catégorie

Immeubles commerciaux

Des solutions d’assurance taillées sur mesure pour protéger vos actifs commerciaux, résidentiels, ou industriels.

Nos spécialistes comprennent les besoins d’assurance requis pour les propriétaires immobiliers. Que vous soyez développeur, propriétaire ou gestionnaire immobilier, nous sommes en mesure de vous aider à obtenir une solution d’assurance qui protégera votre investissement.

Types de couverture

Deux types de couvertures sont disponibles: la formule étendue et les risques spécifiés. La formule étendue offre la protection la plus complète puisqu’elle assure le bâtiment contre tous les risques, à l’exception de ceux qui y sont expressément exclus.

Celle pour les risques spécifiés assure uniquement les risques qui sont expressément spécifiés à votre contrat.

Les options d’indemnisation : la valeur à neuf ou la valeur au jour du sinistre

La plupart des contrats prévoient la valeur à neuf. La valeur à neuf est la valeur pour remettre à l’état neuf ou pour remplacer les biens en utilisant de matériaux neufs pour la réparation du bâtiment.

Si votre contrat se limite à la valeur au jour du sinistre, l’assureur tient compte de la dépréciation des biens en raison de l’usure et accorde une somme inférieure à la valeur à neuf.

La règle proportionnelle, cette méconnue!

La majorité des polices d’assurance commerciales qui assurent les bâtiments, les contenus et les pertes d’exploitation contiennent une clause de règle proportionnelle.
Cette dernière est présente afin d’encourager les assurés à maintenir un montant d’assurance qui équivaut à leur valeur réelle.

Comment ça fonctionne ?

Exprimé en pourcentage, une règle proportionnelle exigera que le titulaire de la police d’assurance assure ses biens à 80%, à 90% ou à 100% de leur valeur réelle.

Par exemple, si un bâtiment a un coût de remplacement de 1 000 000$ au moment du sinistre et que le pourcentage de règle proportionnelle est fixé à 90%, le bâtiment doit être assuré pour un minimum de 900 000$.

Quelle est la conséquence si la règle proportionnelle n’est pas respectée?

Si la limite d’assurance du bâtiment est inférieure à la limite exigée par la règle proportionnelle, une pénalité sera calculée, tel qu’illustrée dans l’exemple suivant :

  • Valeur des biens assurés : 1 000 000 $
  • Pourcentage de la règle proportionnelle : 90%
  • Montant requis pour se conformer à la clause : 900 000 $ (A x B)
  • Montant d’assurance inscrit au contrat : 700 000 $
  • Montant des dommages : 180 000 $

En cas de perte partielle, le calcul de l’indemnité est fait à l’aide de la formule suivante :
(Montant d’assurance inscrit au contrat  x Montant des dommages) / Montant requis pour se conformer à la clause
(700 000 $  x  180 000 $) / 900 000 $
Montant de l’indemnité = 140 000$

Puisque le montant d’assurance assuré est inférieur au montant exigé par la règle proportionnelle, le montant total des dommages ne sera pas indemnisé, la pénalité étant 40 000$.

Si le bâtiment avait été assuré pour le montant minimal requis pour respecter la clause de règle proportionnelle, il n’aurait pas eu de pénalité.

La conséquence de ne pas avoir assuré le bâtiment pour un montant requis pour se conformer à la clause, soit 900 000 $, est une réduction du montant de l’indemnité. Puisque le montant final de l’indemnité est 140 000 $, la pénalité est 40 000 $.

Afin d’optimiser la protection, nous suggérons d’ajouter les protections suivantes contre les catastrophes naturelles:

Tremblement de terre

Cette protection couvre les dommages causés à vos biens en cas de tremblement de terre.

Inondation

Cette couverture vous protège dans le cas du débordement d’un cours d’eau touchant les lieux assurés.

Refoulement d’égouts

Cette protection couvre le refoulement des égouts.

L’interruption des affaires

Cette couverture protège les propriétaires immobiliers contre la perte de revenu subie lors d’un sinistre couvert.

Il y a deux types de formules: l’assurance de la perte de loyers et la formule de la perte de loyers étendue.

La formule perte de loyers versera le montant des loyers perdus suite à un sinistre couvert jusqu’à la fin des travaux de réparation ou le remplacement des biens sinistrés.

L’indemnisation cesse aussitôt que les travaux de réparation sont complétés.

La formule perte de loyers étendue paiera pour la perte de loyers perdus jusqu’au retour du montant de vos loyers perçus avant le sinistre, jusqu’à un maximum de 12 mois après le sinistre.

L’assurance des bris des équipements

Cette assurance couvre les dommages aux biens et l’interruption des affaires qui résultent d’un bris d’équipement. Les bris les plus courants sont causé par les arcs électriques, les surtensions, le bris mécanique et l’explosion de chaudières et d’appareils sous pression.

Les types d’équipements assurés sont :

  1. Les systèmes de climatisation, de réfrigération et de ventilation
  2. Les équipements électriques tels que les panneaux électriques, les câbles et les transformateurs
  3. Les équipements électroniques tels que les ordinateurs, les photocopieurs, les serveurs et les systèmes de télécommunications
  4. Les systèmes de production tels que les machines à imprimer, les presses hydrauliques et les empaqueteuses
  5. Les équipements mécaniques tels que les ascenseurs, les escaliers mécaniques, les génératrices et les systèmes de ventilation
  6. Les appareils sous pression tels que les chaudières et les réservoirs à eau chaude.

L’assurance contre les conséquences des dispositions légales

Cette couverture protège l’assuré contre les coûts de démolition ou les coûts additionnels de réparation requis afin de respecter les nouvelles normes de construction exigées par la Régie du bâtiment ou les nouveaux règlements municipaux.

Les nouvelles normes de construction peuvent inclure l’installation d’un système de gicleurs ou de reconstruire avec des matériaux résistant au feu.